Formation et Conception

Anthropologie

Anthropologie

Définition :

 

La démarche anthropologique prend comme objet d’investigation des unités sociales de faible ampleur à partir desquelles elle tente d’élaborer une analyse de portée plus générale, appréhendant d’un certain point de vue la totalité de la société ou ces unités s’insèrent.

 

Exemple :

 

On étudie par exemple la façon de manger de chaque culture en opposant des notions standards comme le cuit et le crue.

Explication :

 

Face à la sociologie, l'anthropologie à voulu pousser ses recherches afin de caractériser ce qui fait de chaque Homme un humain à part entière.

Précision :

 

Il existe plusieurs formes d'anthropologie:

  • Sociale et culturelle : étude du comportement de l'Homme
  • Physique : étude sur l'évolution du corps de l'Homme

 

Anthropologie du travail

Définition :

 

L’anthropologie du travail consiste dans l’étude du travail au sein de la société. La place du travail dans notre culture et dans sa relation avec le reste de la société (Politique, Ecole, Juridique, Social…)

 

Exemple :

 

La perception et l'image d'une entreprise et de sa marque lorsque celle-ci ferme ou inversement si elle recrute fortement.

Explication :

 

On examine le travail dans sa création de label social, culturel et civile en opposition par exemple à la mondialisation.

Précision :

 

Elle s’oriente sur un regard essentiellement extérieur à l’entreprise elle-même.

Anthropologie du marketing

Définition :

 

L’anthropologie du marketing est une étude du quotidien et des réseaux. Elle correspond à une anthropologie dites appliquée de relation entre l’entreprise (le vendeur) et les besoins réels du consommateur (l’acheteur).

 

Exemple :

 

Étudier le comportement d'une population précise afin d'ajuster l'efficacité d'un produit avant de le vendre.

Explication :

 

On recherche le besoin du client avant de mettre en avant un produit. On évite ainsi de présenter un produit technologique avancé mais sans utilité.

Précision :

 

L’anthropologue ne peut apporter aucune véritable certitude sur l’analyse des données collectées. Le résultat peut parfois créer l’inverse.

 

Universalité

Définition :

 

Dans son sens le plus stricte il s’agit de comprendre et de relever ce qui caractérise l’ensemble de l’humanité ou du moins un aspect dans une plus grande généralité. Au niveau de nos sociétés modernes, on parle souvent de l’universalité des droits de l’Homme. On veut souligner l’importance pour chaque être humain de posséder les mêmes droits que tous les autres et sans distinction.

 

Exemple :

 

On peut préciser nos propos en parlant des rites de passage de Van Genep. Les anthropologues ont constaté l’existence dans certaines sociétés africaines ou amérindiennes de rites permettant par exemple de passer de l’enfance à l’âge adulte. Ces instants de vie repérable par des cérémonies, des épreuves de forces, des costumes… sont assez fortement marqués pour être constatés. En France, on retrouve ses rites de passages de façon plus floues et plus enfouies sous le poids de la culture. Citons-en quelques-uns : le passage des 18 ans (droit de vote, droit de conduite, droit d’acheter de l’alcool…) le permis (distinction forte entre ceux qui l’ont et ceux qui ne l’ont pas) le mariage…

 

Explication :

 

L’anthropologie va elle aussi chercher des traces de cette universalité de l’Homme dans son comportement et dans son évolution qu’elle se fasse au cours de sa vie ou dans la société dans laquelle il vit. Le plus difficile pour le chercheur est de repérer ces actions universelles afin de pouvoir les déshabiller de leurs apparats culturels. Ensuite, l’anthropologie peut construire une réflexion sur l’Homme universel.

Précision :

 

Il est extrêmement important d’être prudent dans toutes les analyses et les comparaisons effectuées entre différentes sociétés. Cette universalité est une recherche qui ne date pas d’hier, elle a toujours suscité l’intérêt et ce depuis les grands philosophes grecs et romains. Rappelons, aussi, que l’anthropologie est une discipline qui est avant tout là pour poser les bonnes questions avant même de pouvoir y répondre.

 

Anthropologie de l'économie

Définition :

 

L’anthropologie économique étudie les différents moyens dont une société, plus ou moins grandes, va créer, échanger, marchander… les différents produits de consommation, produits utiles à l’équilibre social du groupe. Elle doit à la fois différencier l’aspect universel de l’échange ou du don, tout en relevant les singularités culturelles de mise en forme de l’économie.

 

Exemple :

 

On redécouvre l’anthropologie économique grâce à Boas et Malinowski et leurs études sur le potlach des indiens Kwakiutl et le kula ring des mélanésiens de l’île de Trobriand. Ces études complexes rejettent la théorie d’Adam Smith sur l’absence de système économique dans les sociétés « primitives » et vont bouleverser les recherches anthropologiques.

 

Explication :

 

Les anthropologues ont constaté que l’économie dans toutes ses acceptions possibles était au cœur même de la construction des sociétés. L’anthropologie a donc étudié les « systèmes économiques » de chaque civilisation, considérant que ça englobé de facto la politique, le religieux, le juridique… Maurice Godelier, apportera une précision sémantique dans les années 70’ en retirant la notion de « système » qui ne représente pas l’intégralité des peuples étudié par les chercheurs.

Précision :

 

Il est important de préciser que l’anthropologie économique n’est pas une science de l’économie. Elle a pour objectif d’apporter un regard nouveau sur la discipline et donc d’étudier les manifestations économiques, afin d’en affiner la compréhension et de mieux en comprendre l’évolution à venir.

 

Filtre socioculturel

Définition :

 

Le filtre socioculturel représente votre façon de voir le monde qui vous entoure, les images, les sons, les personnes, les échanges… Ce filtre s’est construit au long de votre vie et il influe sur votre vision sociale et culturelle.

 

Exemple :

 

Les exemples peuvent-être très nombreux, prenons l’exemple d’une simple photo d’un chien et chacun y verra cette représentation à travers son filtre. Vous avez été mordu par un chien : réaction de peur, vous avez perdu un chien que vous aimiez dans votre enfance : réaction nostalgique, vous avez toujours vécu avec des chiens dans votre famille : réaction de bonheur …

Explication :

 

Nous avons tous vécu des vies différentes que ce soit dans de grands évènements marquants (accident, décès, déménagement, maladie… ) mais aussi tout simplement dans nos modes de vie (en ville, à la campagne, climat froid ou chaud…) . Tous ses éléments et notre vécu avec eux ont construit notre filtre socioculturel. Nous nous rendons rarement compte de celui-ci, nous le vivons au quotidien, il fait partie de ce que nous sommes, de notre comportement complexe.

Précision :

 

Ce filtre n’est pas écrit une fois pour toute, il évolue tout au long de notre vie et se complexifie à mesure des évènements qui s’ajoute à votre parcours. Il est un indicateur à l’instant T et doit vous aider à comprendre vos propres réactions. Il est essentiel de souligner que celui-ci de ne doit pas être source de jugement, mais de compréhension.

Patience !  ami toujours en soif de connaissance, la suite des définitions est en cour de préparation... Passe nous voir régulièrement pour observer toi même les évolutions !!!