Formation et Conception

Apprendre à apprendre

Prophétie auto-réalisatrice

Définition :

 

Capacité à prédire notre futur largement orientée vers une prédiction négative. Cette annonce programme notre cerveau pour l'échec.

Exemple :

 

Je ne suis pas capable de faire ceci, je n'ai pas de mémoire, c'est trop difficile pour moi,...

Explication :

 

Ce comportement est le résultat d'une difficulté sociale à vivre l'échec. l'annonce ainsi faite permet de s'excuser auprès des autres d'un échec annoncé

Précision :

 

L'annonceur est souvent personnellement convaincu de la réalité de l'échec futur, conviction qui est née d'un échec passé. Ce phénomène est très répandu en économie.

Langage dur, mou

Définition :

 

On peut distinguer deux sortes de langage, le dur et le mou. Les spécialistes parlent de langage dur, lorsqu'il n'existe pas de nuances d'interprétation d'un mot ou d'une expression

Exemple :

 

Les chiffres et les nombres relèvent du langage dur. Ainsi le zéro et le un utilisé par les ordinateurs entre eux, permet une excellente communication sans ambiguïté.

Explication :

 

Par opposition aux chiffres, on exprime les sentiments avec du langage mou : Chacun apporte la définition qu'il souhaite aux mots utilisé en fonction de son ressenti personnel.

Précision :

 

Entre le langage très dur des chiffres et très mou des sentiments, les autres mots ont souvent besoin de précision pour que la communication soit claire : Exemple : une table (en bois, en verre, de salon, mathématiques,...)

Intelligence artificielle

Définition :

 

Système informatique capable d'apprendre par lui-même à se programmer ou à améliorer ses programmes, mais aussi capable de résoudre des problèmes complexes

Exemple :

 

Le diagnostic des patients sur des maladies rares ou difficiles à percevoir. L'accord de prêts bancaires, la résolution de difficultés économiques ou de problèmes liés aux voyages dans l'espace. Le robot automobile ou voiture autonome,Etc..

Explication :

 

Jusqu'ici tous les programmes ont été réalisés par des êtres humains qui seuls possédaient la capacité à raisonner. Cette capacité se retrouve maintenant dans les ordinateurs

Précisions :

 

Avec cette évolution, il ne manquera plus aux ordinateurs, que la conscience d'exister. Pour le reste, ils devraient acquérir progressivement la capacité à traiter tous les algorithmes existants. Cette situation future fait encore l'objet de débats parmi les spécialistes

 

Sollicitations extérieures

Définition :

 

Informations pouvant être verbales ou non en provenance de l'extérieur de nous qui sollicitent notre attention en particulier notre mémoire de travail.

Exemple :

 

Une odeur hors contexte (pneu brûlé, peinture fraîche,...) une vision insolite (souvent effacée par le cerveau), un bruit d'avion, de moto, de pétard,...

Explication :

 

Par sollicitation, il faut entendre tous les évènements susceptibles de détourner notre concentration et donc de perturber le cours de nos pensées (bruit, odeur, vision, toucher, évènement insolite,...)

Précisions :

 

Dans l'exemple de la plage, votre concentration sur la lecture d'un livre peut être détournée par une odeur de chichi, un enfant qui pleure, un chien qui s'ébroue, un portable qui sonne...

Temps réel

Définition :

 

En informatique, terme technique qui désigne une mise à jour de l'information immédiate.

Exemple :

 

Une nouvelle théorie scientifique est publiée dans une revue spécialisée et aussitôt les datas centers universitaires la publie.

Explication :

 

Le temps réel s'oppose au temps différé qui était la règle dans les débuts de l'informatique, lorsque les fichiers étaient mis à jour une fois par jour. Avec le temps réel, le fichier est mis à jour dès que l'information arrive.

Précisions :

 

En comptabilité, une information peut arriver à 5 heures, le jour même, sur un compte (temps réel) et n'être comptabilisé véritablement que le lendemain (temps différé).

Praxie

Définition :

 

La praxie englobe les actions que nous essayons d'accomplir. Autrement dit les actions motrices que nous coordonnons dans un but intentionnel. (terme médical)

 

 

Complément :

 

Capacité d’exécuter sur ordre des gestes dans un but déterminé, autrement dit, coordination des activités gestuelles résultant de l'activation des centres nerveux supérieurs.

 

Explication :

 

La praxie désigne les fonctions de coordination accomplies par notre cerveau conduisant à des tâches volontaires de base.

Précisions :

 

A ne pas confondre avec Praxis, utilisé par Marx, et caractérisant toutes les activités humaines dont le but est la transformation du milieu naturel ou la modification des rapports sociaux.

 

Gestion des processus

Définition :

 

Association de tâches simples dans le but de construire un processus définissant une activité complète.

Exemple :

 

Organiser, planifier, juger, faire preuve d'abstraction, être flexible,savoir inhibé ses émotions, être auto discipliné, tenir un raisonnement cohérent et être créatif.

Explication :

 

Ce fonctionnement n'est pas inné, il s'apprend pendant de l'enfance voir plus tard. On parle alors de fonctions exécutives.

Précisions :

 

L'ensemble de ces fonctions facilitent, lorsqu'elles sont maîtrisées, l'apprentissage de sciences et techniques compliquées ou complexes.

 

 

Mémoire procédurale

Définition :

 

Elle stocke nos procédures de fonctionnement. En langage humain, cela veut dire que l'on y trouve nos automatismes si utiles au quotidien. Elle permet d'acquérir des compétences motrices et cognitives.

Exemple :

 

Savoir conduire sa voiture ou faire du vélo. Savoir se déplacer dans un milieu donné (en ville, à la montagne,...). Mais aussi s'habiller, se laver, ...

Explication :

 

Cette mémoire est automatique (liée à l'inconscient) et donc nous libère la pensée pour d'autres tâches conscientes.

Précisions :

 

Sa formation est lente et basée sur la répétition. Elle commence lorsque l'enfant paraît et se poursuit tout au long de la vie.

 

 

Mémoire perceptive

Définition :

 

Elle est bien entendue liée à nos sens et fonctionne automatiquement. Elle perçoit sans interpréter l'information. On pense qu'il existe une mémoire par type de sens; (donc 5)

Exemple :

 

Les odeurs de cuisine sont triées et classées pour nous permettre de reconnaître à l'odeur l'aliment qui cuit. Notons que la mémoire olfactive est la plus puissante des mémoires perceptives.

Explication :

 

Cette mémoire est automatique (liée à l'inconscient) et donc permet de faire deux choses à la fois : maintien en mémoire de perceptions sensitives et reconnaissance de formes, de sons, de goûts...

Précisions :

 

L'odeur de la craie mouillée enregistrée à l'école (à l'époque ou la craie était utilisée) est mémorisée à vie. Par contre, les sensations liées à cette odeur proviennent d'une analyse du cerveau

 

Mémoire de travail

Définition :

 

C'est la mémoire à court terme utilisée pour garder en tête les informations nécessaires à une opération. On peut la comparer à celle des ordinateurs (mémoire vive). Elles ont en commun la caractéristique d'être petite.

Exemple :

 

J'ai un train à prendre : je vais garder en mémoire le travail, le numéro de quai, mon wagon, ma place et l'heure du train. Sitôt installé dans le train, j'oublie et passe à un autre traitement d'information.

Explication :

 

Elle stocke les informations nécessaires à nos activités cognitives : faire un calcul ,classer, décider,...

Son existence a été proposée vers 1974 par le psychologue anglais Allan Baddeley.

Précisions :

 

Comparer la taille de la mémoire vive de votre ordinateur à celle disponible pour enregistrer les fichiers (mémoire morte). Or votre ordinateur travaille d'autant plus vite que sa mémoire vive est grande.

 

Algorithme

Définition :

 

Méthode de raisonnement qui permet aux êtres vivants de résoudre des problèmes et donc d'effectuer un choix. Certains algorithmes sont d'une rare complexité

Exemple :

 

Une recette de cuisine, un problème mathématique, la décision d'effectuer un acte de la vie courante (manger ou se faire manger pour un animal)

Explication :

 

Toute l'organisation du vivant passe par des Algorithmes qui sont à la base de l'évolution naturelle du vivant. Ainsi un animal qui utilise de mauvais algorithmes (suite à une mutation génétique rare) est dévoré avant de se reproduire, faisant ainsi disparaître le gène inutile pour sa race et permettant une évolution sereine.

Précisions :

 

Les Algorithmes qui permettent au vivant d'évoluer n'entraînent pas de conscience systématiquement. Ils sont une des clés de l'évolution uniquement. D'où le débat parmi les spécialistes pour savoir si le terme intelligence artificielle est usurpé ou pas. La question est plus grave qu'il n'y paraît : En effet, si l'intelligence ne se résume qu'à utiliser des Algorithmes, comme le prétendent certains, il est clair que les robots vont devenir plus doués que nous!

 

Esprit

Définition :

 

Ni cerveau, ni âme, mais plutôt conscience d'exister capable de souffrir et d'éprouver des sentiments (humains).

Attention :

 

Dans notre vision de l'esprit, il n'y a aucune dimension religieuse, même si les religieux ont pris possession de ce mot. Il s'agit, pour nous, d'un élément de notre entité, au même titre que le corps, mais invisible car de vibration plus rapide.

Explication :

 

Physiquement indescriptible, nous pouvons supposer qu'il s'agit d'une image du cerveau bien moins dense physiquement mais de vibration plus élevée.

Précisions :

 

Nous dissocions le cerveau et l'esprit parce qu'il existe des commencements de preuve en faveur de l'existence de l'esprit d'une part et d'autre part parce c'est le seul moyen d'expliquer les différences de compréhension intellectuelle qui nous habitent les uns et les autres. La culture asiatique s'est beaucoup penchée sur l'esprit allant jusqu'à structurer son fonctionnement, idée reprise et modernisée par les psychologues.

 

Phasie

Définition :

 

Capacité de communiquer à travers le langage, par opposition au langage non verbal. Elle comprend les capacités d'émission (parler) et de réception (entendre, décoder et comprendre).

Exemple :

 

A l'origine , ce terme est uniquement utilisé avec un préfixe pour désigner des troubles de l'élocution : cataphasie, par exemple.

 

 

Explication :

 

Ce néologisme est né de l'étude du cerveau et plus précisément des parties du cerveau capables de comprendre le langage humain et l'utiliser.

Précisions :

 

Alors que nous avons grâce à nôtre larynx, la possibilité mécanique de parler et grâce à l'oreille, celle d'entendre, il fallait aussi la compréhension de ce langage.

La Gnosie

Définition :

 

La gnosie recouvre ce que je reconnais et ce que je vois, ce sur quoi je mets du sens.

Exemple :

 

Par opposition, l'agnosie est l'incapacité de reconnaître les objets alors que les sens fonctionnent bien.

 

Explication :

 

Alors que les sens fonctionnent bien, il faut en plus une reconnaissance par le cerveau de ce que je vois, à des fins d'analyse d'une situation.

Précisions :

 

A ne pas confondre avec la gnose qui est un terme philosophico-religieux, désignant l'accès à la connaissance. Il désigne aussi, une des croyances religieuses du temps des premiers chrétiens.

 

 

Transhumanisme

Définition :

 

Mouvement intellectuel mondial qui prône l'amélioration des capacités humaines par l'utilisation de la technologie. L'ancien terme utilisé était : cyborg.

Exemple :

 

Implanter une puce électronique dans le cerveau pour favoriser l'apprentissage ou développer la mémoire, etc...

Explication :

 

Il s'agit d'ajouter au corps humain des parties techniques et surtout électroniques pour "améliorer" son fonctionnement.

Précisions :

 

Ce mouvement intellectuel qui date de 1957 a trouvé ses sources dans la science fiction, il est aujourd'hui associé à la biotechnologie et aux sciences cognitives.

 

Caractérologie

Définition :

 

Cette notion mériterait un développement important tant les termes sont pauvres au regard du contenu. Retenons qu'il s'agit pour chacun des 8 cas évoqués, d'une définition à compléter d'une unité de mesure : Par exemple du plus nerveux au moins.

Autre explication :

 

Un actif est une personne qui travaille sans motivation, et un inactif est un individu qui travaille uniquement s'il est motivé. Attention, un inactif très motivé est un bourreau de travail !

Explication :

 

Pour la différence entre les primaires et les secondaires, elle est attachée au niveau de pénétration de l'information dans l'esprit. Ainsi plus l'info "descend" profondément plus la personne est secondaire. Mais il existe une zone intermédiaire, où il est difficile de dissocier un secondaire, d'un primaire. Autre nuance, les individus sont par la force des choses plutôt secondaires au travail, donc cette notion est plus visible dans la vie privée.

Enfin :

 

L'émotivité est liée aux sentiments et n'est pas un défaut, mais un avantage puisqu'elle stimule une réaction et donc un apprentissage.

Mémoire sémantique

Définition :

 

Elle est la mémoire des connaissances apprises sur le monde et sur soi. Elle donne du sens à notre apprentissage : a quoi sert un objet ou quel sens possède un mot ?

Exemple :

 

La mémoire sémantique permet de se souvenir du nombre de jours dans la semaine ou de mois dans l'année. Elle est donc associée aux connaissances définitives.

Explication :

 

Elle code nos connaissances générales et abstraites sur le monde Connaître son lieu de naissance ou savoir que Mozart était un musicien.

Précisions :

 

Selon Tulving, c'est la mémoire nécessaire à l'utilisation du langage. La mémoire sémantique est préservée dans le syndrome amnésique.

 

Mémoire épisodique

Définition :

 

Elle représente la mémoire des souvenirs évoqués avec détails et placés dans un contexte précis comme un évènement important de notre vie par exemple : mariage, séparation, naissance,...

Exemple :

 

Ma première journée de travail sera associée à de nombreuses informations ayant permis la préparation de cette journée et tous les évènements de ce jour seront vécus avec plus d'intensité (de mémorisation).

Explication :

 

Toujours selon Tulving, il faut la distinguer de la mémoire sémantique. C'est donc une mémoire à long terme, mais liée à des évènements précis pour lesquels les informations collectées sont nombreuses et détaillées.

Précisions :

 

Pour résumer, c'est ici que sont stockés les épisodes importants de ma vie (évènements qui vont garder pour moi, une forte influence sur mon avenir, du moins c'est ce que je crois).

 

Patience !  ami toujours en soif de connaissance, la suite des définitions est en cour de préparation... Passe nous voir régulièrement pour observer toi même les évolutions !!!