Formation et Conception

Biographie : les sciences humaines

Michel Crozier

Sociologue français

 

Il obtient un diplôme HEC Paris et une licence de droit. Il va par la suite effectuer ses premières enquêtes de terrain aux Etats-Unis afin d’y étudier les syndicats. A son retour en France, il va se concentrer sur des recherches liées au monde du travail. Enfin, il va essentiellement se concentrer sur les notions d’analyse stratégique et de l’action collective au sein de la sociologie des organisations avec des domaines d’études telle que l’administration française et la bureautique. Il donnera un nouveau souffle à une sociologie de l’action.

.

 

Né le 6 novembre 1922 à Sainte-Menehould (Marne) et mort le 24 mai 2013 à Paris

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Crozier

 

 

 

 

 

François Dupuy

Sociologue français

 

Il obtient une licence d’histoire en 1969 et est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris en 1971. C’est un sociologue indépendant qui s’est spécialisé dans la sociologie des organisations. Son travail porte sur : l’analyse stratégique des organisations comme outil de diagnostic et de gestion du changement.

 

Né le 18 Août 1947 à Beaulieu sur Loire

 

https://francoisdupuy83.wixsite.com/monsite

 

 

 

 

Maurice Godelier

Anthropologue français,

 

Il est licencié en psychologie et lettres modernes et a obtenu l’agrégation de philosophie en 1959. Son terrain de recherche anthropologique se situe en Papouasie Nouvelle Guinée. De pensée à tendance marxiste, il étudie les Baruyas, qu’il considère comme étant un peuple sans classe et sans état. Il souhaitera également apporter cette dimension au structuralisme de Lévi-Strauss.

 

Né le 28 février 1934 à Cambrai

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Godelier

 

 

 

 

 

Michel Léris

Poète, écrivain et ethnologue français

 

Il participera à l’expédition Dakar/Djibouti auprès de l’anthropologue Marcel Griaule. Son rôle proche de l’ethnographie, sera de noter, retranscrire et participer à l’ensemble de l’expédition qui aura pour but essentiellement de collecter des objets africains en vue de les ramener en France. Michel Leiris, dans son livre « l’Afrique fantôme » expliquera sous quelles conditions à eu lieu cette collecte : vol, pillage… il mettra en avant l’absence de morale et d’éthique dont ils vont faire preuve lors de l’expédition ce qui le fâchera avec Marcel Griaule à leur retour en France.

 

Né le 20 avril 1901 à Paris et mort le 30 septembre 1990 à St Hilaire dans l'Essonne

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Leiris

 

 

 

 

 

Bronislaw Malinowski

Anthropologue, ethnologue et sociologue Austro-hongrois, puis Britannique et Américain.

 

Malinowski va faire évoluer les méthodes anthropologiques en pratiquant l’observation participante, il met en avant l’intérêt du travail de terrain, en opposition aux anthropologues de son époque.

 

.

 

Né le 7 avril 1884 à Cracovie et mort le 16 mai 1942 à NewHaven

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bronislaw_Malinowski

 

 

 

 

 

Philipe Descola

Ethnologue et anthropologue français

 

Il a commencé par des études de philosophie puis d’ethnologie. Son domaine de prédilection va rapidement devenir la question des relations entre humains et non-humains. Il écrit de nombreux ouvrages sur la notion de nature. Il est depuis 2000 professeur au collège de France dans la chaire d’Anthropologie de la nature.

 

Né le 19 juin 1949 à Paris

 

https://www.college-de-france.fr/site/philippe-descola/biographie.htm

 

 

 

 

Emile Durkheim

Sociologue français

 

Il étudie à l’Ecole Normale Supérieur ou il obtient l’agrégation de philosophie en 1902. Il est ensuite professeur de pédagogie et de sciences sociales à Bordeaux, c’est dans cette ville qu’il écrira ses premières œuvres sociologiques. En 1902, il est nommé à la faculté des lettres de l’université de Paris. Il est considéré comme le père fondateur de la sociologie car c’est le premier à avoir voulu rendre la discipline autonome, en créant le premier département de sociologie à Bordeaux. Il s’attachera à faire du fait social un objet d’étude scientifique que l’on étudie de façon distanciée de l’individu, car les individus n’ont pas conscience du fonctionnement de ces faits qui sont automatiques et inconscient, même s’il reconnait que le fait social est interne à l’individu.

« La première règle et la plus importante est de considérer les faits sociaux comme des choses » Emile Durkheim, les règles de la méthode sociologique.

 

Né le 15 avril 1858 à Epinal et mort le 15 novembre 1917 à Paris

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Emile_Durkheim

 

 

 

 

 

Erving Goffman

Sociologue Américain d'origine canadienne

 

Il effectue des études de sociologie a l’université de Toronto, son premier terrain d’étude se fera sous la forme d’enquêtes participatives, comme celles réalisées par Bronislaw Malinowski, dans les îles Shetland, au nord de l’Ecosse, pendant un an. Il souhaite s’affranchir des études quantitatives pour se concentrer sur l’observation participante. C’est à partir de là qu’il constituera le thème majeur de sa pensée, la notion de ne pas perdre la face dans toutes formes d’interaction sociale.

 

Né le 11 juin 1922 à Manville et mort le 19 novembre 1982 à Philadelphie

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Erving_Goffman

 

 

 

 

 

Claude Lévi-Strauss

Ethnologue  et Anthropologue français

 

il commence par une licence de droit et une agrégation de philosophie qu’il obtiendra en 1931. C’est grâce à ses voyages en Amérique du sud qu’il se découvre une passion pour l’ethnologie, d’où il réalisera plusieurs enquêtes de terrain.  Il va quelques années après créer le courant anthropologique du structuralisme dont il puise sa conception dans la linguistique structurale de Jakobson. Il dirigera, par la suite, la chaire d’anthropologie sociale au Collège de France.

 

Né le 28 novembre 1908 à Bruxelles et mort à Paris le 30 octobre 2009

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Lévy-Strauss

 

 

 

 

Marcel Mauss

Ethnologue

 

Neveu et disciple d'Emile Durkheim, grand sociologue français, il est considéré comme le père fondateur de l’ethnologie française. Il abordera des sujets tel que le don et la notion du fait social total. Il fonde en 1904 avec Jean Jaurès la revue l’Humanité.

 

Né le 10 mai 1872 à Epinal et mort le 10 février 1950 à Paris

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_Mauss

 

 

 

 

 

Roman Jakobson

Linguiste, philosophe et pédagogue Russe puis Américain

 

Un des linguistes les plus influents du XX, il va mettre en avant l’analyse structurelle du langage qui sera utilisé par la suite par Lévi-Strauss pour mettre en place le structuralisme anthropologique.

 

 

 

Né le 11 octobre 1896 à Moscou et mort le 18 juillet 1982 à Boston

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Roman_Jakobson

 

 

 

 

Alain Touraine

Sociologue français, directeur d'études à l'école des hautes études en sciences sociales

 

Il effectue un passage en khâgne à Paris, puis rentre à l’Ecole normale supérieure en 1945. N’étant pas à l’aise dans l’institution, il partira au bout de deux ans en voyage d’étude en Hongrie, puis en Yougoslavie. A son retour en France il s’installe à Valenciennes ou il va faire l’expérience de la vie de mineur, ce qui dirigera l’ensemble de sa réflexion sur le travail, l’industrie et la conscience ouvrière.

 

Son travail de recherche évolue autour de trois thèmes principaux. Premièrement, la sociologie du travail et de l’action marquée par la classe ouvrière. Ensuite, il va étudier les nouveaux mouvements sociaux des années 70 et 80 et notamment dans les pays d’Amérique Latine. Enfin, il va centrer son analyse sur la notion du sujet et de l’individu à travers par exemple une critique de la modernité.

 

Né le 3 Août 1925 à Hermanville sur mer.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Touraine

 

 

 

 

Franz Boas

Géographe, anthropologue et linguiste américain d'origine allemande

 

Il a d’abord effectué des études de mathématiques et de physique et obtient un doctorat en 1881. Il s’oriente ensuite vers la géographie ou il va commencer une étude en Terre de Baffin, sur l’influence de l’environnement sur le mode de vie des Eskimos. Il sera considéré comme le père fondateur de l’anthropologie américaine. Il rejettera le courant évolutionniste non pas dans le rejet d’une évolution, mais il considère le courant comme trop simpliste et préfèrera l’évolution culturelle à l’évolution physique pour comprendre l’Homme. Il fera beaucoup pour mettre en avant la linguistique.

 

 

Né le 9 juillet 1958 à Minden, Westphalie Royaume de Prusse et mort le 21 décembre 1942 à New York

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Franz_boas

 

 

 

 

Arnold Van Gennep

Sociologue et Folkloriste français

 

Il commencera par axer ses études aux cultures extra-européennes à l’Ecole des langues orientales et à l’école pratique des hautes études.

Van Gennep est connu pour deux faits majeurs de son travail. Il est le premier à vouloir faire du folklore une discipline scientifique, il y consacrera l’ensemble de sa carrière en constituant un manifeste sur cette discipline. Son deuxième axe est l’étude des rites de passage, dont le travail est encore étudié actuellement dans les universités. Enfin, il est important de noter que le chercheur était éloigné des domaines universitaires et de l’institution académique, il préféré travailler de façon autonome.

 

 

Né le 23 avril 1873 à Ludwigsbourg (Royaume de Wurtemberg, Empire Allemand), mort le 7 mai 1957 à Epernay.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Arnold_van_Gennep