Formation et Conception

Notre méthode

 

 1. Au cœur de notre métier

 

La formation, qu'elle soit scolaire, professionnelle ou relative à la vie privée se présente comme une information nouvelle reçue par un être humain. Et la somme de ces informations nouvelles constitue le savoir acquis au fil de notre vie quelque soit sa nature.

 

Ce savoir nouveau doit être mémorisé, compris et restituable à tout moment. Bien entendu, il est impossible de restituer facilement et de façon claire, une information incomprise ou comprise partiellement.

 

En outre, dans le monde actuel où les nouvelles circulent rapidement et abondamment, nous découvrons à nos dépends, qu'il faut développer la capacité à apprécier la véracité de chacune ou pour le moins son caractère plausible. Rien n'est plus destructeur qu'une information fausse.

 

A ce niveau de la réflexion, surgit une difficulté : comment apprécier le bien fondé d'une information ?

 

Mais il importe aussi d'acquérir la faculté de discuter une information reconnue unanimement comme vrai, pour que le savoir , qui a vocation à se transmettre, soit de qualité et favorise l'évolution des connaissances.

 

 

Nous avons l'ambition de favoriser, au cours de notre travail, toutes les étapes du processus d'apprentissage que constitue la formation

 

 2. Au cœur de notre métier

 

Notre métier, on l'aura bien compris consiste à transmettre de l'information et nous souhaitons que ce savoir soit le plus éclairé possible, afin de faciliter la réflexion, source de toute évolution.

 

Or, nous entendons ici ou là une rumeur qui enfle: Le savoir sera détenu par les datas centers et nous, les êtres humains, nous n'aurons qu'à consulter notre lecteur de datas pour bénéficier du savoir.

 

Mieux, les réflexions les plus avancées sur le sujet, parlent de transhumanisme pour permettre aux humains de "rivaliser" avec les machines en matière de connaissances.

 

Notre propos ici, n'est pas de soutenir ou d'infirmer ces idées, mais plutôt de rechercher comment améliorer la transmission du savoir et chemin faisant, nous situons plutôt notre discours dans la lignée des réflexions du député Cédric Villani dont nous avons apprécié le rapport sur l'enseignement des mathématiques, rapport qui s'inscrit dans l'esprit de notre recherche personnelle.

 

 

Nous souhaitons participer à l'amélioration du processus d'apprentissage tant nous sommes convaincu que le savoir est une porte vers la liberté

 

 3. Au cœur de notre métier

 

Une observation rapide des enfants nous démontre, s'il en était besoin, que l'être humain a naturellement envie d'apprendre. Rappelons simplement, la célèbre période des "pourquoi enfantins" que tous les parents connaissent bien.

 

Nous avons l'ambition de rechercher dans nos formations à réveiller ce qui forme le dynamisme des enfants : le plaisir d'apprendre.

Mais nous avons le souci de rappeler que l'erreur est une excellente méthode d'apprentissage  pour les êtres humains.

Et aussi l'acquisition du savoir ne se conçoit pas sans donner du sens au travail effectué.

 

Enfin, apprendre à distinguer vérité absolue et vérité relative et mieux appréhender  le fonctionnement de l'être humain, pour donner la juste valeur au savoir de chacun.

 

Tout ceci ne fonctionne que si l'apprenant à confiance en lui (en elle).

 

 

 

Connais toi toi-même !

                                                                                  Socrate (vers 470 - 399 avant JC)